Articles Comments

Protection-requins » Archive

gros effort de la CITES : 5 requins classés en annexe 2 / That’s a deal : CITES finally classified 5 sharks’ species in its Annex 2

Finalement, la CITES dans sa grande efficacité aura inscrit en Annexe 2 de sa Convention 5 espèces de requins et 2 espèces de raies mantas.  Quant au poisson-scie Pristis microdon, il a été admis en Annexe 1 après un séjour en Annexe 2… Il est vrai qu’on n’en voit plus guère. Prochaine étape : espèce éteinte à la vie sauvage? Pour le coup, il n’y aura plus de commerce possible, à priori… Revenons donc à notre liste : dans notre précédent article, nous avions noté que les nouveaux venus en Annexe 1 sont les requins longimanes (océaniques) (Carcharhynus longimanus), 3 espèces de requins marteaux déjà considérés respectivement comme en danger d’extinction et le dernier comme vulnérable par l’UICN  : le grand marteau (Sphyrna mokarran), le marteau halicorne (Sphyrna lewini) et le marteau lisse (Sphyrna zygaena). La 5ème … Read entire article »

Filed under: Actualité / Latest

4 espèces de requins cités à la CITES / Four shark species listed at the CITES meeting

Depuis 1975, la CITES n’a classé en Annexe 1 que 4 espèces d’élasmobranches : le grand requin blanc, le requin baleine, le requin pèlerin et le poisson-scie. Les 178 pays membres de la Convention sont réunis actuellement à Bangkok. Since 1975, CITES has listed in Appendix 1 only four elasmobranch species: the great white shark, whale shark, the basking shark and sawfish. The 178 countries members of the Convention are currently meeting in Bangkok.     Un vote en faveur de la protection du requin longimane et de 3 espèces de requins-marteaux (grand marteau, halicorne et  lisse) a été prononcé à 92 et 91 voix respectivement, contre 39 et 42 avec dans les 2 cas, 8 abstentions. On peut se réjouir… mais doucement quand même, car il ne s’agit que de l’inscription en annexe 2 (commerce … Read entire article »

Filed under: Actualité / Latest

Encore de l’argent sur le dos des requins…More money on the backs of sharks …

Les malheureux évènements qui se sont produits à la Réunion ont fait fleurir une solution belge soi-disant « anti-requin ». On parle souvent de la turbidité de l’eau, mais le milieu terrestre semble propice au développement d’intérêts économiques multiples et troubles qui jouent sur nos peurs …. The unfortunate events that occurred at La Réunion have spawn a Belgian solution, so-called « anti-shark » . We often speak of the turbidity of the water, but the terrestrial environment seems conducive to the development of multiples and unclear economic interests that play on our fears …. En octobre dernier, le conseil régional de l’île a organisé un séminaire auquel participait la société belge Aquatek Technology pour venter les mérites de son tout nouveau produit : « Basée sur des technologies de pointe, le système a pour objectif de dissuader … Read entire article »

Filed under: Actualité / Latest, géographie