Articles Comments

Protection-requins » Actualité / Latest » Mythe N°5 : « Avant, il n’y avait pas d’attaque de requin à la Réunion! » / Myth No. 5: « Prior 2011, there was no shark attack in Reunion island».

Mythe N°5 : « Avant, il n’y avait pas d’attaque de requin à la Réunion! » / Myth No. 5: « Prior 2011, there was no shark attack in Reunion island».

drapeau-orange-requinMythe N°5 : « Avant, il n’y avait pas d’attaque de requin à la Réunion»

FAUX : on a recensé 25 attaques à la Réunion entre 1990 et 2010, dont 11 mortelles.

Aucune attaque entre septembre 2000 et avril 2004, ni en 2005, 2008, 2009… Toutefois, on constate une hausse du nombre d’attaques dans le monde sur les deux dernières décennies : l’homme envahit tellement le littoral que les rencontres sont plus fréquentes. Depuis la fin des années 1980, les loisirs nautiques ont connu un développement exponentiel : il y a beaucoup plus de monde dans l’eau qu’avant (augmentation de l’exposition au risque). Désormais les statistiques sont aussi plus précises et on communique beaucoup plus sur les accidents. Aujourd’hui les mentalités ont changé et le risque est devenu « intolérable et inacceptable». Pour citer B. Seret, biologiste ichtyologue : « La mer est infestée d’hommes, pas de requins. Ce ne sont pas les squales qui ont changé de comportement, mais l’homme. » Il faut de la prudence et du bon sens : les océans sont leur milieu, pas le nôtre.

Myth No. 5: « Prior 2011, there was no shark attack in Reunion island».

FALSE:  Between 1990 and 2010, there were 25 attacks in the Reunion island, including 11 lethal attacks.

There was no attack between September 2000 and April 2004, or in 2005, 2008, and 2009. However, there is an increase in the number of attacks worldwide over the last two decades: the man invades the coast, so encounters are more frequent. Since the late 1980s, water sports have increased exponentially: there are much more people in the water than before. Now the statistics are more accurate, medias are more performant and people communicate much more about accidents. Moreover, today, attitudes have changed and the risk became « intolerable and unacceptable. » To quote B. Seret, biologist ichthyologist: « The sea is infested with men, not with sharks. The sharks did not change their behaviours, but men did.  » Caution and common sense in your behaviours : the oceans are the sharks’ environment, not ours ».

Filed under: Actualité / Latest · Tags: , , , , , , ,

Comments are closed.