Articles Comments

Protection requins » anatomie, physiologie » Anatomie et physiologie du requin

Anatomie et physiologie du requin

Le squale typique  a un corps cylindro-conique – en forme de torpille – avec une face ventrale quasiment plate. Son museau est arrondi et sa bouche ventrale est armée de plusieurs rangées de dents.

@M. Dupuis - requins gris de récif - Carcharhinus amblyrhyncos

L’œil du requin : en position latéro-dorsale, les yeux ont deux paupières, souvent une membrane nictitante latérale ou « 3ème paupière ».

Au bout du museau  deux narines symétriques mais indépendantes qui ne jouent aucun rôle dans la respiration. Ces narines constituent des organes d’olfaction.

En arrière de l’œil des évents ou spiracles reliés à l’arrière-bouche par un canal.

Les dents ont une origine similaire à celle de leur peau.

Le squelette de la tête est constitué de 2 parties:

  1. Le neurocrâne est la boîte de cartilage qui protège l’encéphale, incluant le siège de l’olfaction qui est très développé, le siège du goût, de l’équilibre et du système endocrinien (hypophyse), le siège de la vision, de la mémoire et de la coordination motrice ;
  2. Le splanchocrâne concerne la mâchoire et les fentes branchiales.

La mâchoire de la majorité des requins modernes est hyostylique soit indépendante du crâne, ce qui permet une spectaculaire extension des maxillaires donc d’attaquer de grosses proies et une préhension (pression de la mâchoire) d’une grande puissance. A titre d’exemple, un requin de 3 m de long possède une puissance de pression de 3t /cm².

Les fentes branchiales

De chaque côté et en arrière de la tête, palpitent des fentes branchiales au nombre de 5 paires chez la plupart des squales, mais 6 ou 7 chez les hexanchiformes.


Filed under: anatomie, physiologie

Comments are closed.