Articles Comments

Protection-requins » Actualité / Latest, anatomie, physiologie, géographie, Le saviez-vous ? / Do you know that..? » Pour en finir avec la croyance du requin protégé du cancer / To end with the belief that sharks are protected from cancer

Pour en finir avec la croyance du requin protégé du cancer / To end with the belief that sharks are protected from cancer

Une des croyances les plus répandues dans le monde sur le requin veut qu’il ne soit pas atteint par le cancer. Or, bien que la prévalence de cette maladie soit faible chez lui, les scientifiques savent depuis plus de 150 ans que les requins peuvent souffrir du cancer.

One of the most widely held beliefs in the world on the shark wants the cancer does not affect it. However, although the prevalence of this disease is low among them, scientists know for more than 150 years that sharks can suffer from cancer.

A tumour on the lower jaw of a great white shark: it's the first documented tumour in this species. The great white's tumour measured 1 foot long and 1 foot wide, according to a study describing the tumours published online in November in the Journal of Fish Diseases. Credit: Andrew Fox and Sam Cahir, near the Neptune Islands, South Australia Récemment, des chercheurs en Australie ont remarqué une grosse tumeur dépassant de la gueule d’un grand requin blanc. La tumeur mesurait environ 30cm de long sur 30cm de large, selon une étude décrivant les tumeurs, publiée dans le Journal en ligne « Fish Diseases » en novembre 2013. Crédit: Andrew Fox and Sam Cahir, près des îles Neptune, South Australia

A tumour on the lower jaw of a great white shark: it’s the first documented tumour in this species. The great white’s tumour measured 1 foot long and 1 foot wide, according to a study describing the tumours published online in November in the Journal of Fish Diseases. Credit: Andrew Fox and Sam Cahir, near the Neptune Islands, South Australia
Récemment, des chercheurs en Australie ont remarqué une grosse tumeur dépassant de la gueule d’un grand requin blanc. La tumeur mesurait environ 30cm de long sur 30cm de large, selon une étude décrivant les tumeurs, publiée dans le Journal en ligne « Fish Diseases » en novembre 2013. Crédit: Andrew Fox and Sam Cahir, près des îles Neptune, South Australia

Les scientifiques australiens sont maintenant documentés sur des tumeurs  apparues récemment (depuis mars 2011) sur au moins 23 espèces de requins, a déclaré le Dr Rachel Robbins, co-auteur de l’étude et biologiste expert en requins, à la Fondation Fox Shark Research, près d’Adélaïde, dans le sud de l’Australie. Australian scientists are now documented on tumors appeared recently (since March 2011) on at least 23 species of sharks, said Dr. Rachel Robbins, co-author of the study and expert shark biologist at the Fox Shark Research Foundation near Adelaide, South Australia.

Du fait de la demande croissante de cartilage de requins, de nombreuses espèces de requins et de raies sont déjà considérées comme menacées d’extinction par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Le phénomène va s’accentuer avec les tonnes d’eau irradiées qui s’écoulent chaque jour dans l’océan, partir du site de Fukushima (entre 300 à 400 tonnes par jour).

Due to the growing demand for shark cartilage, many species of sharks and rays are already considered endangered by the International Union for Conservation of Nature. The phenomenon will certainely increase with tons of irradiated water flowing into the ocean every day, from the site of Fukushima (between 300 to 400 tons per day).

On ne sait pas ce qui a causé ces tumeurs chez ce grand requin blanc. Cependant, selon cette récente étude, les rapports de tumeurs cancéreuses chez les animaux marins, en particulier chez les mammifères, ont augmenté de façon constante au cours des 20 dernières années, et plus particulièrement depuis ces 3 dernières années, faisant craindre que les polluants industriels issus des activités humaines ne soient la cause de ces cancers. L’étude note, entre autre, que des bélugas sont victimes de cancers, et dans les zones près des centrales de fusion d’aluminium, le cancer est la deuxième cause de mortalité chez les baleines. It is not known what caused these tumour to this Great White shark. However, according to this recent study, reports of cancer in marine animals, especially mammals, have increased steadily over the past 20 years, and especially since the last 3 years, raising fears that industrial pollutants from human activities are the cause of these cancers. The study notes, among other things, that belugas are victims of cancer, and in areas near the central aluminium smelting, cancer is the second leading cause of death among whales.

Pourquoi cette croyance ? Why do people believe that sharks can cure cancer ?

Cette idée fausse est notamment promue  par ceux qui vendent du cartilage de requin en prétendant que la substance aidera à guérir le cancer, a déclaré David Shiffman, un spécialiste en requins et étudiant doctorant à l’Université de Miami. Il rappelle qu’aucune étude (malgré toutes celles menées depuis les années 70) n’a démontré que le cartilage de requin était un traitement efficace. Toutefois, la demande de cartilage a permis décimer les populations de requins à travers le monde. That misconception is promoted in part by those who sell shark cartilage, who claim that the substance will help cure cancer, said David Shiffman, a shark researcher and doctoral student at the University of Miami. But no studies (since the 70’s) have shown that shark cartilage is an effective treatment, and the demand for the material has helped decimate shark populations, researcher says.

 

 

Filed under: Actualité / Latest, anatomie, physiologie, géographie, Le saviez-vous ? / Do you know that..? · Tags: , , , , , , ,

Comments are closed.