Le Parlement européen a voté en faveur des requins / European Parliament voted in favor of sharks

Le Parlement européen a enfin voté en faveur du renforcement de l’interdiction du finning des requins
Une décision longtemps combattue représentait le dernier obstacle majeur à la correction des failles du règlement de l’UE

Strasbourg, France (22 novembre 2012) : Shark Alliance se félicite du vote du Parlement européen en faveur de la correction des failles que comporte l’interdiction communautaire du finning des requins. Après des années de discussion, 566 députés européens ont voté en faveur d’un rapport qui soutient la proposition de la Commission européenne d’exiger que les nageoires soient naturellement attachées pour tous les requins débarqués au port.

« Le vote du Parlement constitue une avancée majeure dans le cadre de l’effort mondial visant à faire cesser le gaspillage que représente le finning des requins, » a déclaré Sandrine Polti, conseillère en politique de l’UE sur les requins pour le Pew Environment Group et conseillère politique pour Shark Alliance. « Notre coalition, dont les membres proviennent de divers horizons, a travaillé depuis plus de six ans dans ce sens et en vue d’autres réformes fondamentales de la politique de l’Union européenne en matière de requins, et nous sommes très heureux du vote d’aujourd’hui et des progrès qui, nous l’espérons, seront réalisés à partir de là. »

Le règlement de l’UE de 2003 qui interdisait le finning comportait une exception selon laquelle les pêcheurs disposant d’un permis spécial pouvaient enlever les nageoires des requins à bord des navires, puis les débarquer séparément de leurs carcasses. Le respect du règlement était contrôlé au moyen d’un processus compliqué de mesure et de comparaison du poids des nageoires avec celui du requin entier, ce qui donnait beaucoup d’opportunités de pratiquer le finning sans être découvert.

Le Parlement européen a demandé en 2006 que l’interdiction communautaire du finning soit améliorée et a vivement encouragé la Commission, en 2010, à proposer la fin de l’enlèvement des nageoires de requins en mer.  La proposition de la Commission, publiée en novembre 2011, a été approuvée par le Conseil des ministres et la commission Environnement du Parlement au printemps 2012. Les délibérations de la commission Pêche du Parlement ont été longues et parfois confuses, plusieurs députés européens se battant ardemment pour le maintien des failles du règlement.

« Nous félicitons la Commission européenne d’avoir mené ce long combat et nous adressons nos remerciements aux 25 ministres européens de la Pêche et aux centaines de députés européens qui ont soutenu le renforcement de l’interdiction communautaire du finning, ainsi qu’aux dizaines de milliers de citoyens européens qui les ont encouragés à agir dans ce sens, » a ajouté Sandrine Polti.

« Les organisations membres de Shark Alliance se réjouissent à la perspective de poursuivre cette coopération pour guider et promouvoir une règle “des nageoires attachées” et obtenir des garanties complémentaires, telles que des limites de capture nationales et internationales, dans le but de traiter le problème de la surexploitation des requins dans son ensemble. » s’est réjoui Nicole Aussedat, coordinatrice de Shark Alliance en France.

Today the European parliament voted to completely close the loopholes in the EU shark finning ban.  And they voted by a huge majority: 566:47! After years of debate, 566 Members of the European Parliament (MEPs) voted in favor of a report endorsing the European Commission’s proposal to require that fins be left naturally attached to all sharks that are brought to port.           

“Parliament’s vote represents a major milestone in the global effort to end the wasteful practice of shark finning,” said Sandrine Polti, EU shark policy adviser for the Pew Environment Group and policy adviser for the Shark Alliance. “Our diverse coalition has been working toward this and other fundamental reforms in European shark policies for more than six years and is thrilled with today’s vote and the progress we expect to stem from it.”

The 2003 EU regulation that banned finning included an exception under which fishermen with permits can remove shark fins on board and then land them separately from the bodies. Compliance is monitored through a complicated process of measuring and comparing the weights of the fins with the weight of the whole shark, which leaves significant room for undetected finning.       

The European Parliament called for improvements in the EU finning ban in 2006 and urged the commission in 2010 to propose an end to at-sea shark fin removal. The Commission’s proposal, released in November 2011, was endorsed by the Council of Ministers and the Parliament’s Environment Committee in the spring of 2012. The Parliament’s Fisheries Committee deliberations have been lengthy and at times confused, with several MEPs fighting hard to maintain loopholes.

“We congratulate the European Commission for leadership in this long effort and extend our gratitude to the 25 EU Fisheries Ministers and hundreds of MEPs who supported a stronger EU finning ban, as well as the tens of thousands of European citizens who encouraged them to do so,” Polti said.

“The Shark Alliance members are greatly looking forward to continuing this cooperation in order to guide and promote this new regulation of “attached fins”and to get additional benefits, such as national and international limits of catch, to address the problem of overexploitation of sharks  as a whole,” was delighted Nicole Aussedat, coordinator of the Shark Alliance in France.