Articles Comments

Protection requins » Les requins des profondeurs – Deep sea sharks

Les requins des profondeurs – Deep sea sharks

Les requins des profondeurs vivent à plus de 200 m de profondeur. Ces espèces sont menacées de disparition à cause, notamment, de la suprême mondiale. Nous vous présentons ici quelques unes espèces les plus connues.  The deepsea sharks live at more than 200 m deep. These species are endangered because of the world overfishing.

Les requins lanternes, The lantern sharks:

requin lanterne/velvet belly lanternshark (Etmopterus spinax), one of the most common deepwater sharks

 

Les requins lanternes : environ 45 espèces dont le requin nain qui ne dépasse pas les 25 cm à l’âge adulte.

The lantern sharks : about 45 species. The smallest one is the spined pygmy shark (Squaliolus laticaudus) that is growing no larger than roughly 25 cm.

 

Les requins-lichesThe kitefin sharks or seal sharks

Le Squale liche (Dalatias licha) est une espèce de requin qui évolue dans l’Atlantique est, de l’Écosse au Cameroun, en Atlantique nord-ouest, dans l’océan Indien ouest et le Pacifique centre et ouest. Ce requin a un museau arrondi et conique et des lèvres charnues. Il est couleur uniforme gris foncé ou brun chocolat, avec bord postérieur des nageoires clair. Ses grands yeux sont verts. Il mesure adulte 1,20 m en moyenne mais les plus grands peuvent mesurer 1,80 m maxi. Ils vivent le plus souvent en banc de même sexe dans des fonds de 35 à 1800 m. Il est ovovivipare et les portées donnent entre 10 et 20 petits. It is found sporadically around the world, usually close to the sea floor at depths of 200–600 m (660–1,970 ft).

Le requin du Groenland (Somniosus microcephalus)

The Greenland shark

http://www.protection-requins.org/wp-admin/post.php?post=1261&action=edit

L’un des plus gros poissons de l’Arctique, et sans doute le seul requin des eaux polaires de l’Atlantique Nord. C’est le vertébré à la longévité la plus importante (estimée à près de 400 ans). Sa longueur moyenne est de 2,5 mètres à 4,5 m, mais il peut atteindre jusqu’à 7,3 m. On le trouve le plus souvent entre 200 et 400 mètres. La femelle peut donner naissance à dix petits par portée. Les nouveau-nés mesurent environ 50 cm. La maturité sexuelle intervient lorsqu’il mesure au moins 4 m, soit un âge proche de 150 ans (au moins 156 ± 22 ans). C’est le seul requin dont la chair est naturellement toxique. The distribution of this species is mostly restricted to the waters of the North Atlantic Ocean and Artic Ocean. It has the longest known lifespan of all vertebrate species (at least 392 ± 120 years), and is among the largest extant species of shark. His meat is toxic. Greenland shark flesh treated to reduce toxin levels is eaten in Iceland as a delicacy. Greenland sharks grow to 6.4 m and 1,000 kg,  and possibly up to 7.3 m and more than 1,400 kg. Males are typically smaller than females.

Le requin-chagrin (Centrophorus granulosus) 

The gulper shark:

  • Le requin-chagrin (Centrophorus granulosus) / The gulper shark

    Sa peau était utilisé comme toile émeri. Il vit dans l’Atlantique, l’océan Indien ouest et le Pacifique ouest par 100 à 1200 m de fond et sa taille peut atteindre 1,60 m. Sa période de gestation est très longue et son exploitation par les humains a rendu l’espèce vulnérable.

    The gulper shark is a deep water shark ; it is currently a vulnerable species mainly because of exploitation by humans and their particularly long gestation period and low fecundity, preventing their population from recovering. Its skin was used as abrasive paper. It lives in the Atlantic Ocean, Indian Ocean and West pacific Ocean at 100-1200 m deep.

 Le requin-lézard (Chlamydoselachus anguineus

The frilled shark:

requin lézard (Chlamydoselachus anguineus) frilled shark

Le requin-lézard au corps de congre et à la tête de lézard avec des dents en forme de tridents (environ 2m de long), appelé aussi requin frangé, requin festonné, requin à tunique ou requin à collerettes (Chlamydoselachus anguineus), vit jusqu’à 1 570 mètres de profondeur. Le requin-lézard a la période de gestation la plus longue chez un vertébré : elle peut durer trois ans et demi. Entre 2 et 15 jeunes naissent par portée, il n’y a pas de saison de reproduction distincte. L’UICN le considèrait comme quasi menacé jusqu’en 2016 étant donné son très faible taux de reproduction, même les prises accidentelles peuvent épuiser sa population. Depuis, il est classé en « préoccupation mineure »….

The frilled shark (Chlamydoselachus anguineus) has a wide but patchy distribution in the Atlantic and Pacific Oceans. This species is found over the outer continental shelf and upper continental slope, generally near the bottom, though there is evidence of substantial upward movements. It has been caught as deep as 1,570 m (5,150 ft), although it is uncommon below 1,200 m (3,900 ft). It reaches a length of 2 m (6.6 ft). The gestation period may be as long as three and a half years, the longest of any vertebrate. Litter sizes vary from two to fifteen, and there is no distinct breeding season. Frilled sharks are occasional bycatch in commercial fisheries, but have little economic value.  The International Union for Conservation of Nature (IUCN) has previously listed it as Near Threatened, although the species was downlisted to Least Concern in 2016.

Le requin savate (Deania calceaThe birdbeak dogfish:

requin savate

Le requin savate (Deania calcea) fait partie de ces requins que l’on appelle aussi chiens de mer (groupe d’environ 115 espèces de squales, présentes dans océan Indien, océan Atlantique Est, de l’Islande à la Namibie, et dans l’océan Pacifique. Certains ont été trouvés à près de 4000m de profondeur. Ce requin se caractérise par un long museau aplati qui ressemble à une savate d’où son surnom.
On le reconnaît également à ses grands yeux jaune-vert que possèdent toutes les autres espèces du genre.
Sa taille : 1,10 m de long ; il vit entre 75 m et 1 500 m de profondeur sur les fonds océaniques.Ce requin, comme tous les chiens de mer, possède un foie énorme, riche en huile hépatique. L’un des constituants de cette huile, le squalène, est une substance chimique utilisée dans l’élaboration de produits de beauté ou de médicaments. De ce fait, il est pêché afin d’utiliser son huile. L’espèce est classée en danger sur la liste Rouge de l’IUCN.  The birdbeak dogfish (Deania calcea) is a dogfish shark found in the Pacific Ocean around Honshū, Japan, southern Australia, New Zealand, and Chile, and in theAtlantic Ocean from Iceland south to the Cape of Good Hope. The birdbeak dogfish has a very long, narrow snout. It lives at depths between 73 and 1,450 m. It is ovoviviparous  with up to 12 pups per litter.

Le squalelet féroce (Isistius brasiliensis), The cookiecutter shark or cigarette shark

Tête de squalelet féroce, Cookiecutter shark head © DR

C’est un petit requin qui vit dans les eaux océaniques tropicales et tempérées du monde entier, en particulier près des îles, et peut descendre jusqu’à 3700 m de profondeur. Il migre verticalement tous les jours, s’approchant de la surface au crépuscule et redescendant à l’aube. Le squalelet féroce atteint seulement 42 à 56 centimètres de longueur, il a un long corps cylindrique avec un museau court, émoussé, de grands yeux, deux petites nageoires dorsales sans épines et une grande nageoire caudale. Comme l’indique son appellation anglaise de cookiecutter shark (« requin emporte-pièce »), le squalelet féroce prélève des rondelles de chair à la surface de grands animaux marins pour se nourrir. Les marques faites par des squalelets féroces ont été trouvées sur une grande variété de mammifères marins (otaries, cétacés) et de poissons, ainsi que sur des sous-marins, des câbles sous-marins, et même sur des corps humains. Il peut également se nourrir de calmars entiers, parfois aussi grands que lui.

This shark occurs in warm,oceanic waters worldwide, particularly near islands, and has been recorded as deep as 3.7 km. The name « cookiecutter shark » refers to its feeding habit of gouging round plugs, as if cut out with a cookie cutter, out of larger animals such as seuls, dolphins, whales. Marks made by cookiecutter sharks have been found on a wide variety of marine mammals and fishes, as well as on submarines, undersea cables, and even human bodies.

Le requin lutin (Mitsukurina owstoni), The Goblin shark:

On l’appelle également requin sylphe, requin farfade ou requin goblin. It is also called shark sylph or shark farfade.

C’est un grand requin qui peut atteindre 4,25m mais plus régulièrement 2 à 3,50 m. Sa maturité sexuelle est atteinte à 2,60m. This large shark can reach 4.25 meters and more commonly 2 to 3 meters. It reaches sexual maturity at 2.6 meters.

Il est assez particulier : sa couleur d’abord avec une robe grise à rose pâle et des nageoires bleuâtres. Exposé à la lumière (quand il est pêché), sa peau rougit. Il a d’assez petits yeux, avec un rostre frontal assez long au-dessus d’une bouche garnie d’une dentition protractile faites de dents fines. Ce requin n’est pas un chasseur rapide mais il compense ce manque de vitesse par une autre tactique.

Son rostre large et long, possédant donc plus d’ampoules de Lorenzini qu’un autre requin, lui permet de détecter les proies cachées (qui émettent un champ électrique) et il projette alors sa mâchoire et capture sa proie.  Ce sont de petits poissons osseux, des céphalopodes (calmars), des crustacés (crevettes)…

La distribution connue actuellement est ponctuellement circumglobale : France (pays basque), Espagne, Portugal, Madère, Japon, Australie, Afrique du Sud, Guyane française, pour un habitat bathybenthique en eaux tropicales et tempérées, évoluant entre 350 et 600m de fond.

Morsure d’un requin lutin – extrait d’un document diffusé sur Arte : 5 requins lutins ont été filmés sur un an, avec une caméra infra-rouge descendue à 300 m de profondeur – Goblin shark bite- extract of a report broadcasted on Arte : 5 goblin shark were filmed over a one-year period  with an infra-red camera going down to 300 m depth.

Les scientifiques japonais (dont le Professeur Tanaka-San) ont réussi à établir, grâce aux observations faites dans la baie de Tokyo, à l’entrée de la ville dans une ancienne rivière aujourd’hui canyon sous-marin, que les requins lutins pondent leurs œufs (ovovivipares) à l’entrée du canyon, là où les eaux sont riches en nutriments nécessaires à la croissance de leurs petits et là où il n’y a pas de prédateurs. Les subadultes migrent ensuite vers le large, à l’autre extrémité du canyon. Ces requins ont compris que l’entrée du canyon offre le plus de chance de grandir à leur progéniture.

The species is quite peculiar, with a grey and pale pink color and bluish flippers. When exposed to light, When it is fished, its skin reddens. It has rather small eyes with a rather long frontal rostrum above a mouth accompanied with a protractile group of fine teeth.  This shark is not a quick hunter, but this lack of speed is compensated by another tactic: its wide and long rostrum allows it to detect hidden prey. Its jaw “drops” and catches its prey. Its prey are small bony fish, cephalopods (squids), shellfish (shrimp)…

They can can be found all over the globe right now : France (Pays basque, South West of France), Spain, Portugal, Madeira, Japan, Australia, South Africa, French Guyana. They prefer a bathybentique habitat in tropical and temperate waters, 350 to 600 meters deep.

Japanese scientists, as Professor Tanaka-San, have been successful in observing in the Bay of Tokyo, at the entrance of the city where, in an ancient river, which is now an underwater canyon, goblin sharks, being ovoviviparous, lay their eggs at the entrance of the canyon. There, waters are rich in nutriments that need their pups and without predators. After a while, the juveniles migrate to the open sea, at the other end of the canyon. These sharks have understood that the canyon offers the greatest chance for the progeny to grow.

Laisser un commentaire