Articles Comments

Headline

Produits à base de requins et de raies au Bangladesh

Pratiquement 30% des requins et raies sont considérés comme menacés ou quasi-menacés d’extinction selon la liste rouge de l’UICN. Il faut toutefois préciser que pour 47% des espèces de requins (c’est-à-dire 260 espèces environ), les données sont insuffisantes pour statuer sur l’état des populations. Il y a beaucoup de demandes pour des produits à base de requins et ces derniers sont victimes des pratiques de pêche non durable. Ils sont exploités avant tout pour leurs ailerons, leur viande, leurs cartilages, l’huile de leur foie et leur peau (et aussi pour leurs mâchoires et leurs dents), alors que les raies sont ciblées plutôt pour leur viande, leur peau, leurs branchies et leur foie. La soupe de requin est un plat considéré comme rare et donc cher dans de nombreux pays d’Asie. Mais les consommateurs … Read entire article »

Latest

Nausicaà prélève des animaux sauvages dans la nature, à quel prix ?

A l’heure où le public ne veut plus d’animaux dans les cirques, où les zoos sérieux ne prélèvent plus d’animaux dans la nature, l’aquarium de Nausicaà n’a pas lésiné pour « peupler » sa nouvelle prison marine, dont l’ouverture a eu lieu le 19 mai 2018. A terme ce seront 22000 animaux qui rejoindront les 36000 pensionnaires déjà présents à Nausicaà. Ce nouveau bassin gigantesque de 10 000m3 d’eau de mer (environ 4 piscines olympiques) fait de Nausicaà le plus grand aquarium d’Europe et le 4ème du monde. Il a fallu une semaine pour le remplir avec l’eau de mer, pompée grâce à un système de captage installé sous la plage de Boulogne. Cette opération a d’ailleurs été opérée plusieurs fois … Read entire article »

si tous les pêcheurs pouvaient faire pareil….If all fishermen can act as such…

A Bastia (Corse), un requin Mako juvénile (Isurus oxyrinchus), pris accidentellement par un pêcheur local, a été relâché par ledit pêcheur. Sans doute un peu sonné par ce passage à l’air libre, le jeune requin est resté à peine quelques secondes en surface avant de rejoindre les profondeurs. Le requin mako, appelé aussi « taupe bleue » ou « requin maquereau », est un nageur très rapide, probablement le plus rapide de ses congénères : avec une vitesse de 45 à 55 km/h et des accélérations de 80-100km/h lui permettant de faire des bonds de 10m hors de l’eau. Cette vitesse lui permet de chasser des poissons pélagiques parmi les plus rapides comme le voilier, le thon ou l’espadon. Adulte, le requin mako peut atteindre … Read entire article »

La Réunion : 840 000 euros pour pêcher requins … et autres espèces marines

Vendredi 16 mars 2018, l’État, la Région, les mairies de Saint-Paul, de Trois-Bassins, de Saint-Leu, de l’Étang-Salé et de Saint-Pierre, étaient réunis afin de valider le nouveau programme de pêche aux requins déployé à partir de la fin mars jusqu’en 2021. Le CRA, le tout nouveau Centre de ressources et d’appui sur le risque requin, mais néanmoins richement doté (pour mémoire, à sa création, les « anciens » du Comité des pêche avaient demandé un budget initial de fonctionnement sur 9 mois pour 5 postes de 700 000 euro), est désormais en charge du pilotage des programmes de pêches ciblées (à la place du Comité des pêches dont l’équipe a d’ailleurs été renouvelée suite au scandale de détournement … Read entire article »

Île de la Réunion : Pêche post-attaque …sans attaque

La préfecture de La Réunion vient de déclencher à grands frais une pêche post-attaque, financée par les contribuables comme d’habitude, alors que le requin concerné est probablement mort – s’il a existé – et qu’il n’y a ,en fait, pas eu d’attaque, malgré les articles nombreux à ce sujet, en date du 18 février dernier. Un jeune homme, qui pêchait dans la réserve marine de La Réunion (sans autorisation) et en dépit de l’arrêté préfectoral de 2013 interdisant ce type d’activités dans la bande des 300 m du littoral, a tiré avec son fusil de chasse sous-marine sur un requin-bouledogue (selon lui) alors qu’il était en train de fixer à sa bouée les poissons qu’il venait … Read entire article »

La Réunion : les drum lines sont un danger aussi pour les baleines

Pour se reproduire et mettre bas, les baleines à bosse fréquentent, de juin à octobre, les eaux de la Réunion et notamment la zone littorale, très étroite, où la profondeur n’excède pas quelques dizaines de mètres et la largeur quelques centaines de mètres. La pose, dans ce couloir étroit, de dizaines de drum-lines par le prochain CAP REQUINS 3 (qui prendra la couverture d’EcoReCoRun) pour appâter et pêcher les requins va s’avérer un piège mortel pour les baleines et leurs baleineaux dès 2018. Entre juin et fin octobre  2017, ce sont plus de 250 baleines qui ont séjourné ou transité dans ce couloir. Par un heureux hasard, qui n’avait rien à voir avec l’arrivée des cétacés, la pêche était alors suspendue. Que se serait-il passé … Read entire article »

Les raies : en danger de disparition ?

Majestueuse et ondulante quand elle nage, la raie – quelle que soit son espèce parmi les quelque 650 connues à ce jour –  se déplace avec grâce et légèreté ; elle vole littéralement et l’on appelle « ailes » ses nageoires pectorales. Les raies peuvent être de forme ovale, ronde, triangulaire ou cunéiforme selon l’espèce, et leurs robes et leurs tailles sont tout aussi surprenantes ; elles vivent en eau douce ou en mer. Forte consommation + faible taux de fécondité = danger de disparition Les raies font partie de la famille des poissons cartilagineux dont les plus célèbres représentants sont les requins, et de fait, elles ressemblent à des requins aplatis. Leur chair est donc dépourvue d’arêtes et on consomme leurs … Read entire article »

Cop12 : de qui se moque-t-on ??

La douzième session de la Conférence des Parties à la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS COP12) s’est déroulée à Manille, aux Philippines, le mois dernier, du 23 au 28 octobre 2017. La COP13 aura lieu en Inde en 2020. Formidable. Bientôt, il y aura la COP14, puis 15…23…37… Restera-t-il encore des espèces « à conserver »?…On se congratulera, on se félicitera, on inscrira – sur le papier – de nouvelles mesures à des échéances incertaines, sans parler des moyens mis à disposition pour défendre ces mesures. Mais ce n’est pas grave, il faut regarder tout cela avec le prisme de l’emploi : tous ces braves gens impliqués dans le bon … Read entire article »

Les migrations des grands requins blancs : Nicole et Lydia

Après avoir été les mal-aimés et mal connus de la science, l’étude des requins connaît un engouement certain depuis une vingtaine d’années. La génétique moléculaire d’abord, puis plus récemment l’étude des comportements de ces animaux sont à l’origine de nombreux programmes (plus de 200 dans le seul Pacifique), et leurs résultats nous éclairent un peu plus sur ces animaux, toutes espèces de requins confondues. Présents dans toutes les mers tempérées du globe (Atlantique, Pacifique, Océan Indien, Méditerranée…), les grands requins blancs (Carcharodon carcharias) fascinent et … font peur. Ils ont été probablement parmi les premiers dont on a étudié les mouvements grâce aux balises satellitaires et ils sont classés, depuis 2000, comme espèce vulnérable par l’Union Internationale de … Read entire article »

Les requins baleines de Nosy be, Madagascar

Pour de nombreux plongeurs, nager avec l’un des plus gros poissons au monde, le pacifique et débonnaire requin baleine, est un peu comme le graal. Pas besoin de bouteille de plonger, il suffit de s’équiper  de palmes/masque/tuba pour approcher ce géant : même si vous n’êtes pas un grand nageur, le simple fait de le voir depuis le bateau est déjà un moment inoubliable…C’est le plus grand poisson connu: il peut atteindre exceptionnellement 20m de long pour 34 tonnes, mais il est rare désormais de croiser de tels spécimens. En pratique le requin baleine a une taille comprise entre 4 et 15 mètres. Les requins baleines sont victimes de la pêche aux ailerons et de toutes les … Read entire article »